A PROPOS DE "LA GRANDE CHARTE DES TRAVAILLEURS DE LUMIERE"

Publié le par Tournys

Commentaires sur

"La grande Charte des travailleurs de Lumière"


paru sur http://www.lespasseurs.com:80/grande_charte.htm

 

"Travailleurs de lumière, "

Etymologie : travail, du latin tripalium : torturer avec un tripalium, instrument de torture pour étirer le corps !!! A remplacer par « Oeuvrier », ou « Serviteur » !

        "Là où est la discorde apportez la lumière, supportez les injures et les coups avec patience égale à la force, car sage est celui qui garde son calme dans le malheur, ne s'enorgueillit pas dans l'aisance, ne se montre pas lâche dans le danger." 

De quelle Lumière parle-t-on ? De la « Lumière Noire » d’avant « la séparation de la Lumière et des Ténèbres » ? De la lumière blanche ?

Un impératif qui se garde bien de dire par quels moyens ? La non-violence de Gandhi est d’une violence extrême ! Et qu’en est-il de l’Inde actuelle ? Les parias, la haine inter-religieuse, les massacres, les guerres, la misère...

 

"Travailleurs de Lumière,

Laissez briller la lumière dans votre tabernacle et la Présence sera là."

La Présence de qui ? de quoi ?

"Apprenez le silence et la tranquillité, restez impassibles devant les sots, devant le dédain des ignorants et l'insolence des orgueilleux. Tendez la main à vos frères et sœurs qui sont dans le besoin, nourrissez les affamés; recueillez l'oisillon tombé du nid."

Parodie des paroles de Jésus ! Qui lui ne jugeait pas les autres comme étant « sots »,  « ignorants », « orgueilleux » ! Qu’en savons-nous ? Lorsque l’autre parait sot, c’est qu’il reflète notre propre sottise !

 

"Travailleurs de Lumière,

Là où est la foi, la paix, se trouve l'Amour, là où se tient l'Amour est la Lumière,
là où est la Lumière se tient le Divin. "

Oui.

 

"Travailleurs de Lumière,

Que l'ouverture de vos cœurs fassent en sorte de faire vibrer des sentiments doux et humbles, dans le calme et la sérénité de votre béatitude. "
         Le Christ chassant les marchands du Temple en a montré l’exemple !!!

Quels beaux « sentiments » !

 

"Travailleurs de Lumière,

Faites jaillir en vous ce goût du magnifique don de soi, pour transformer ce monde."
         Comment ?

 

"Travailleurs de Lumière,

Faites éblouir, cette perle de Sagesse qui réside en vos cœurs, et ouvrez la voie à son expression divine, pour apporter en ce monde, Lumière et Éveil."

         Ne faut-il pas avoir déjà atteint « l’Eveil » pour apporter cela, si cela doit être apporté ?

          Dans l’Unité retrouvée, il n’y a plus « ce » monde » et un autre.

 

"Travailleurs de Lumière,

En exprimant des pensées d'amour fraternelles, que votre service rayonne dans toute sa Gloire, au fond de vos cœurs et aux yeux des hommes."

         L’Eveil atteint, les pensées n’ont plus cours ! Être alors « pensé » par la Source. Et surtout ne pas chercher la gloire aux yeux des hommes !!!

 

"Travailleurs de Lumière,

Apportez dans la vie, cette douce fragrance, de vos vertus, dans un champ de beauté.
Faites vibrer en vous la mélodie de la vie, pour faire s'épanouir dans les cœurs la toison d'or."

          « L’homme vertueux n’a pas de vertu », a dit il y a bien longtemps Maître Eckhart.

Que les mots creux résonnent bien sans raison !

 

"Travailleurs de Lumière,

Vous qui aimez le monde, partagez, enseignez et rayonnez l'amour. "

         Quel « monde » faut-il aimer ? Celui de la contre-nature né du mental humain ayant rompu le lien avec la Source ?

Toujours un impératif impuissant et stérile !

 

"Travailleurs de Lumière,

Faites briller vos corps et vos cœurs de votre merveilleuse Lumière éclatante
pour qu'ils deviennent des fontaines de Jouvence."

Comment ? Là est la question pour dépasser les impératifs « pieux ».

 

"Travailleurs de Lumière,

Vous qui brûlez du désir d'offrir votre vie, pour que vous puissiez, aujourd'hui en ce monde, y apporter les fleurs de douce compassion et y faire pénétrer l'Amour du divin."

Des mots, des mots, des mots ! Tant s’y sont essayer avec de « bonnes intentions » depuis des siècles, et le résultat est l’enfer actuel.

La compassion n’est pas forcément « douce » ; elle se doit souvent de faire mal, de faire souffrir l’ego et l’adage le dit « Qui aime bien châtie bien ». L’amour divin le met en pratique.

 

"Travailleurs de Lumière,

Vous qui aimeriez devenir ce pur canal, qui informera le peuple de la Terre,
de votre allégeance, et de vos appels répétés. Acceptez, je vous en prie, votre humble service,
afin que vous aussi, retrouviez la paix."

Qui « aime devenir » ? L’ego encore ! Allégeance à quoi ? à qui ?

Qu’est l’humilité ?

Certes, la Paix est pour beaucoup à retrouver. Il suppose d’être en Lien avec le Principe créateur d’où elle émane naturellement comme un don fait à l’humain qui le refuse pour en faire (enfer) «  à sa tête ».

 

 

"Travailleurs de Lumière,

Soyez rempli de gratitude, ce sentiment qui bout au fond de votre cœur,
rendez grâce envers la vie et tout ce qu'elle comporte aux yeux du Créateur."

Oui ! Mais ce n’est pas un simple « sentiment » sentimental, senti-mental…

Qui formule cet impératif ? Il faut être Le Créateur pour pouvoir dire « Soyez » et que la chose soit. Seule Sa Parole, Son Verbe est Créateur : « et la Lumière fut » (Genèse).

 

"Travailleurs de Lumière,

Je vous remercie de combler tous et chacun, par vos mots chuchotés et par la reconnaissance donnée, de voir cette vie comme un joyau d'espérance, et une étincelle d'amour dans l'éternité. "

        Là aussi, qui est le « je » qui s’exprime ? Les mots sonnent creux, n’ont pas grand sens accolés ainsi les uns aux autres !

  

"Travailleurs de Lumière,

Que votre esprit et votre cœur expriment la joie, à la prise de conscience de votre douce présence, dans la simplicité de toutes vos actions et dans les sentiments que vous ressentez."

Toujours l’impératif ! Mais comment passer du discours à l’ « opératif » ? « la prise de conscience de votre douce ?? présence » !!!

 

"Travailleurs de Lumière,

Exprimez ce profond sentiment, qui habite vos cœurs au moment présent, mais sachez tous que ces mots, n'ont pas le pouvoir, de communiquer ce chaleureux bien-être,
qui est en vous, dans le secret de votre âme. "

         S’ils n’ont pas ce pouvoir (ce qui est vrai hélas !) à quoi servent-ils ?

 

"Travailleurs de Lumière,

          Chantez en votre cœur, les bienheureuses louanges et faites appel à votre image rayonnante pour délivrer ce monde d'une terrible psychose de l'oubli de sa Source, qui en est la cause."

          On ne peut délivrer que soi-même ! Quant à délivrer « ce monde », beaucoup s’y sont essayés dit-on, mais le résultat n’est pas visible… « Dans ce monde, mais plus de ce monde », a-t-il été justement dit.

 

&&& 

Publié dans Initiatives actuelles

Commenter cet article