Le Guérisseur-Magnétiseur utilise ses mains comme le fait le Sculpteur lorsque l’un et l’autre suivent l’Inspiration de la Source !

Publié le par SoledadTournys

 

 

Pierre Derlon, gitan initié par les Kakous, les Connaissants rencontrés sur les chemins, sur les tas d’ordures où ils sont rejetés au cours de leurs errances, écrits dans Voyage au-delà du mental , alors qu'il se prépare à imposer ses mains sur une malade :

 

« L’étrange solitude qui, à chaque fois, se fait mienne en cette attente où la réflexion, petit à petit, s’en va grignoter les frontières de l’instinct.

Et cette peur,

je te dis que cette peur qui m’habite et qui chaque fois disparaît sitôt que mon regard enveloppe l’autre.

perception devenue le rÉel, et pour lire cette construction,

cette dégradation du psychique anéantissant le corps, je n’ai que mes mains, dix doigts, une turquoise.

Comme un sculpteur devant un bloc de marbre qu’il va tenter de faire vivre, je m’en vais essayer de construire la vie.

N’allez surtout pas croire que le sculpteur jette au hasard son premier coup de ciseau. Non. Il y a des nuits qu’il y pense. Il n’en dort plus.

Et puis là, devant ce bloc minéral inanimé, il envois au sol son premier éclat. La forme, à travers ce premier geste, vient de se construire… » (p. 73)

 

 

 

Voilà ! Guérisseur, Sculpteur, ils prêtent seulement leurs mains à l’Unique Energie qui insuffle la Vie par Amour.

Nous dirions plutôt, à la place d’instinct, qui relève de l’animal, intuition, qui est le propre de l’Humain.

 

Alberto von Fach se retrouve pleinement dans ce qu’écrit Pierre Derlon. Ainsi est-il témoigné de l’Unité et de la pluralité des Unités manifestées. ( Voir les Ouvrages de Platon le Karuna) 

 

Copie-de-AlbertoCouv_AVF.JPG

Publié dans Citation

Commenter cet article