LA MODE DU NOIRE EST-ELLE JUSTE ? COMMENT LUTTER CONTRE LA MOROSITE ?

Publié le par Tournys

La Mode du noire est-elle juste ?

 

 

Sur le Forum :

http://fr.answers.yahoo.com/question/?qid=20081110212844AAOM3ze

 

Odette : « C'est au XIX e siècle que la conscience en apparaît, sous une forme problématique : pourquoi les hommes (et non les femmes, nous y reviendrons) optent-ils pour la couleur du deuil ?

“Symbole terrible”, pour Alfred de Musset. Théophile Gautier déplore cette mode “si triste, si éteinte, si monotone”. L'habit noir “n'est-il pas l'habit nécessaire de notre époque, souffrante et portant jusque sur ses épaules noires et maigres le symbole d'un deuil perpétuel ?”, écrit Baudelaire. “Nous célébrons tous quelque enterrement”. Le noir, à l'image de la mort, nivelle ; et selon Baudelaire, voilà pourquoi l'habit noir exprime l'esprit de la démocratie.

Pourtant, ce ne sont pas les Français mais les Anglais, pas la bourgeoisie mais la haute société qui lancent le noir, celui du smoking, repris ensuite pour les redingotes. Les dandys des années 1820, recherchant dans le noir un air d'élégance et de distinction, seront copiés par les gentlemen : le noir deviendra alors la couleur de la classe dominante. Ce n'est pas la première fois dans l'histoire occidentale que le noir s'associe au pouvoir.

“L'homme en noir est l'agent d'un pouvoir grave, d'un pouvoir acquis sur les femmes et tout ce qui est féminin”. “Durant les périodes où le noir a dominé, les hommes en noir étaient au service d'un pouvoir d'une gravité mortelle, le XX e siècle en fournissant l'exemple “le plus extrême et le plus odieux”. Les fameux SS ha ! que oui ! »

 

Sources :

« John HARVEY, Des hommes en noir. Du costume masculin à travers les siècles, Paris, Abbeville, 1998,

 

Quelle tristesse que la mode du noir actuellement généralisée ! Cela ne contribue pas à la joie de vivre, au rayonnement, aux contacts chaleureux !

Que chacun sorte ses couleurs, chaudes, conviviales, joyeuses, pour sa propre santé d’abord et celle de ceux qu’il côtoie !


         Mais si le noir est votre couleur d’âme, ne pas l’exclure non plus parce qu’il est à la mode !

Toute mode d'ailleurs est une tentative commerciale qui tend à rendre hommes et femmes dépendants du regard des autres, conditionnés, et non pas libres de se vêtir comme il se devrait des couleurs qui leur tiennent à coeur...

 

Comment lutter contre la tristesse et la morosité ?

 

Et pour rester dans le "color-moove", exposition à la Mairie du 3ième:
                          "1960, Paris en couleurs"
L'atmosphère du Paris des Sixties



3 Pièces jointes| 16,5Mo

 

WWW 

Publié dans Initiatives actuelles

Commenter cet article

Muriel 12/01/2015 16:59

J'ai un manteau blanc, des hauts de toute couleur, ma fille de même, nous aimons rire dans nos couleurs arborées, car l'arc-en-ciel est notre esprit.
Combien de fois nous avons ri ensemble de nous trouver dans une rame de métro bondée de manteaux et chapeaux noirs, de nous frayer un chemin dans les foules de marée noire humaine...Les seuls
couleurs alternatives au noir est le rouge, très rarement le vert...c'est plutôt du kaki ou du marron...
Quel dommage quand nous avons une panoplie immense de couleurs à porter, de se restreindre à la mode...Être à la mode de la sinistrose, trop peu pour nous.

RegorMougeot 18/11/2008 08:17

Devant la dépouille de Claude Monet en 1926, Georges Clémenceau disait :

"Non! Non! Pas de noir sur Monet. Le noir n'est pas une couleur."

Avec le noir, il n'y a pas de palette de couleurs possible, pas de ton, rien qu'une uniformité dense et mortifère.

Hélène