EST-IL INTELLIGENT DE VOULOIR MESURER L'INTELLIGENCE ?

Publié le par Tournys

Est-il intelligent de vouloir mesurer l'intelligence ?

 

     Alfred Binet a introduit, en 1905, l'idée de mesurer l'intelligence des individus selon une échelle numérique ne faisaient pas appel aux connaissances mais au développement mental. Les premières approches conduisirent à la notion de « quotient intellectuel.
     De 1936 à 1976, Jean Piaget publie quantité d'ouvrages montrant que, pour lui, l'intelligence dérive de la capacité d'adaptation de l'enfant à son milieu. Il distingue deux types d'intelligence :
          - L'intelligence pratique ou sensori- motrice.
          - L'intelligence intériorisée (verbale ou réfléchie).
     Il y eut alors la mise au point des tests dit « Binet-Simon », mais il n'est pas intelligent de réduire l'intelligence à des performances de tests ! Ils visent à quantifier, par rapport à une population « moyenne », la capacité à percevoir, conserver, analyser et utiliser les informations en provenance de l'environnement afin de s'adapter à celui-ci. Cependant, il a été mis en évidence que de nombreux autistes restituent dans le plus grand détail des informations visuelles plus fidèlement que des non-autistes.
     La possibilité de quantifier ce qu'est l'intelligence est une idée très contestable puisque personne n'est en mesure de définir véritablement ce qu'est l'intelligence. Des approches sont faites :
          - L'intelligence serait l'ensemble des fonctions mentales mobilisées pour l'analyse, la compréhension, et l'organisation de la réalité en pensées, concepts, chez l'être humain. N'est-ce pas réducteur ?
          - L'intelligence peut être vue comme étant la capacité à utiliser le raisonnement hypothético-déductif, l'imagination, la prospection et l'adaptabilité. Se réduit-elle à cela seulement ?
         - Dans des circonstances nouvelles pour lesquelles l'instinct, l'apprentissage ou l'habitude ne dispose d'aucune solution, l'intelligence serait l'aptitude à appréhender et organiser les données de la situation, à mettre en relation les procédés à employer avec le but à atteindre, à choisir les moyens ou à découvrir les solutions originales qui permettent l'adaptation aux exigences de l'action.
     Des formes différentes d'intelligence ne permettent pas de sérier ce qu'elle est. Elle est réduite à mental, à une production du cerveau, à une seule dimension humaine d'adaptation au milieu. Toute définition ne peut donc que rester parcellaire, faute de concevoir un au-delà du psychologique. Ce n'est qu'en s'élevant au-delà du physique, au niveau méta-physique, au-delà du mental par le Haut Intellect, que l'on peut concevoir l'Intelligence de la Vie qui met en Œuvre la Création
     En tout temps, sous toutes les latitudes, les groupes humains se sont tournés vers une Intelligence créatrice qui transcende l'intelligence humaine...


&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

Publié dans Qestion

Commenter cet article

RegorMougeot 30/03/2008 20:23

Oui, l'école laïque dont les buts sont limités, s'admet comme donnant une éducation qui se doit d'être complétée par la famille. Les véritables "maîtres" devraient être les parents qui déléguent certes à l'instituteur, au catéchiste,etc. certains enseignements, mais devraient assumer eux-mêmes l'essentiel : morale, éthique, métaphysique... s'ils en sont capables!
Beaucoup d'options seraient à reprendre de fond en comble dans notre société aux bases incertaines, déviées, pour ne pas dire parfois ineptes! Vaste chantier où beaucoup s'investissent... pour un retournement souhaitable.

Annabelle 30/03/2008 19:02

Il est souvent constaté que l'efficience du sujet est loin d'être à la hauteur des scores obtenus au cours des tests. Cela suppose qu'entre ses possibilités réelles et ce qui se passe concrètement ils existent des facteurs, le plus souvent psycho-affectifs, qui entravent cette "adaptation aux exigences de l'action". Donc trés tôt le petit humain va se construire en-deça de son vrai potentiel intellectuel...
L'apprentissage de la Métaphysique dans l'éducation serait alors la seule réponse adaptée d'emblée aux différents types d'intelligence!
Mais encore une fois quels Maîtres et quel Enseignement?!