QELQUES PISTES EN REPONSE A UNE CORRESPONDANCE

Publié le par Tournys

Merci à la personne qui m’a fait parvenir ce courrier qui peut alimenter un dialogue constructif sans prétendre répondre à des questions sans cesse renouvelée tout au long d’une vie… Il est possible d’ouvrir quelques pistes peut-être.
 
« La lecture des écrits parus sur votre blog alimentent notre réflexion. Pour moi, personnellement, s'installe un certain malaise. Les mots DISCERNEMENT ET BON SENS s'imposent comme une limite à une intelligente compréhension. »
 
Il y a bien sûr différents niveaux de réflexion. Il est facile de voir actuellement que le simple bon sens fait actuellement défaut. Prenez un couteau par la lame et vous vous couper ! Il en est ainsi dans le domaine relationnel .
Un conte-sens est souvent dommageable et nourrit incompréhension et conflit. Etc…
Pratiquement, on mesure quotidiennement, souvent avec le recul, combien notre intelligence, notre compréhension d’une situation est ou a été limitée, voire… inexistante !
 
« Dans le domaine qui nous préoccupe il s'agit bien "de mettre en oeuvre l'alchimie intérieure pour le connais-toi toi-même" (pour reprendre les termes employés dans un des textes) et accéder à cette autonomie qui génère plus de créativité. Dans notre projet notre souci de déconditionnement est grand... »
 
Pour cela, nous n’avons pas trop d’une vie entière !
 
« Je lis dans le texte sur la bêtise : "être bête aujourd'hui c'est ne pas penser par soi-même" et " qui pense actuellement par soi-même ?"
Ma question : par qui sommes-nous penser dans cette prétention d'amener l'être à une plus grande autonomie ?
"si on ne pensait pas tout serait à sa place le mental doit se vider de tout ce qui encombre" par qui sommes-nous penser pour prétendre guider la personne qui nous est confiée ou qui se confie à plus de réceptivité.... vacuité »
 
Justement, cette psychologue ne se rend pas compte… qu’elle ne pense pas par elle-même lorsqu’elle écrit cela !
Accepter de se reconnaître une créature produite par une Intelligence supérieure à l’humaine n’est déjà pas si courant. A chaque étape de la vie, il peut y avoir remise en cause de ses idées arrêtées, de ses concepts, de ses hypothèses. Sinon, une fossilisation, une pétrification se produit, portant son lot de conséquences.
 
« Quelle est actuellement l'attitude juste dans un rôle d'éducateur, de formateur pour passer de la bêtise à l'intelligence.
Sommes nous aptes à ENSEIGNER ?
Actuellement de nombreuses techniques, méthodes pédagogiques sont écrites par des personnes bien inspirées qui les ont souvent expérimentées, de nombreuses techniques thérapeutiques (soins médicaux, psychothérapie, psychanalyse) nous éloignent-elles de la bêtise maintenant l'être dans une forme de passivité ? »
Je ne suis pas enseignant de profession. Il me semble que, de toute façon, toute personne enseigne par, mais peut-être faudrait-il dire témoigne de, ce qu’elle est. Sa manière d’être est primordiale. Personne n’y échappe ! Somme-nous apte à vivre ??? La Vie se vit de toute façon avec tous ses aléas et ses remises en cause.
Etre dans un métier d’enseignant demande à tout le moins un choix, une vocation ; et l’on ne peut enseigner qu’à une personne qui est en demande.
Enseigner des techniques est relativement simple si l’on a compétence pour cela. Quant à enseigner à être, c’est une tout autre question ! Mais c’est ce que font, avec plus ou moins d’amour, tous les parents ; et ils ne peuvent faire autrement quelles que soient leurs limitations, leurs déficiences, leurs capacités…
 
« Comment passer de la compréhension de tous ces textes (déjà déformée par mon prisme) pour mettre en pratique.
Avec quel niveau d'intelligence j'aborde la lecture de ce livre sur l'INSPIRATION  qui sans aucun doute émane de la Source. »
 
La mise en pratique se fait de toute façon puisque l’on vit ! Les décantations se produisent, les fruits de l’expérience mûrissent avec le temps…
Fondamentalement, ne serait-ce pas la Vie, l’existence qui nous enseigne les remises en cause permanentes, les rectifications nécessaires… ?

Commenter cet article

RegorMougeot 12/03/2008 09:35

Merci à vous pour ce commentaire.
La Vie est par excellence le chemin initiatique le plus naturel. Puis, par la Loi de correspondance-répondance, nous rencontrons les événements, les choses, les êtres qui nous correspondent, qui correspondent à notre "longueur d'onde". Personne n'apprend jamais rien sans un maître d'école, de musique, d'arme, etc. Puis, "Quand l'élève est prêt, le Maître vient, dit la "Bagavad-Gita", et le Maître connaissait le disciple depuis longtemps." La Vie a son Intelligence...

Annabelle 07/03/2008 22:17

Oh que oui la Vie, l'existence, donnent les expériences, les évènements pour remise en cause et rectification mais n'est-il pas nécessaire pour cela l'apprentissage de la Loi de cause à effet, de la "coulpe" qui n'est pas culpabilité,et enfin de la responsabilité pour tout être humain vis à vis de lui-même, de ses productions de tout ordre,de la planète...???
Quel Maître d'apprentissage alors?